EnerJMeeting : le rendez-vous de l’efficacité énergétique du bâtiment

Après le succès de sa première édition en 2017, EnerJMeeting était de retour le 8 mars, à Paris. L’événement, en partenariat avec le Plan Bâtiment Durable, est dédié à l’efficacité énergétique et environnementale.

Dans le cadre majestueux du Palais Brognard, EnerJMeeting a réuni cette année 2000 décideurs de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage du bâtiment. Les objectifs de cette journée étaient pluriels. Il s’agissait de créer des rencontres entre prescripteurs et décideurs, de faciliter l’échange d’expérience, mais également de mettre à l’honneur l’innovation grâce au « Village Start up 2020-2050 » : matériaux du futur, applications inédites ou encore solutions de stockage d’énergie étaient à découvrir. Un solide programme de conférences, avec une cinquantaine d’intervenants experts, constituait un autre point fort. Trois axes de réflexion étaient mis à l’honneur : « Rénovation énergétique et environnementale des logements », « Rénovation énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires et publics » et enfin, « Réglementation RE 2020 et label E+ C- : un an après ».

Un secteur du bâtiment en évolution

La nécessité de l’efficacité énergétique est aujourd’hui admise. Mieux, elle fait partie intégrante des projets de construction, aussi bien dans le parc public que privé ou social. Plusieurs intervenants ont ainsi présenté des retours d’expérience sur des réalisations de logements sociaux ou copropriétés. L’importance de la « rénovation responsable » a été défendue par Dominique Cottineau, Directeur en charge des Territoires à l’Association Promotelec. Alors qu’un « Plan de rénovation énergétique des bâtiments » doit être mis en œuvre par le gouvernement d’ici la fin du quinquennat, l’importance d’une (re)construction vertueuse s’impose.

BIM : de nouvelles perspectives

La mutation du secteur se vérifie aussi avec le développement d’outils numériques. Plusieurs conférences avaient ainsi pour thème le BIM. Celle de l’architecte François Pélegrin, « Le BIM au service de la massification », a souligné la nécessité de « requalification architecturale » pour valoriser le bien-être, le confort et la santé des habitants, tout aussi essentiels que les performances énergétiques. Outil de représentation accessible, facilitant la concertation et l’adhésion, le BIM est amené à transformer en profondeur les pratiques professionnelles. Le Groupe Atlantic a pris conscience de cet enjeu en développant sa BIMothèque, afin de répondre aux attentes de ses clients architectes, bureaux d’études, entreprises, installateurs ou exploitants. A ce jour, près de 1900 objets numériques sont accessibles sur un site internet dédié, 24h/24. Pascale Laire, Responsable nationale de prescription, et Magali Hugonnet, Responsable marketing prescription, ont présenté cette innovation et ont annoncé la sortie d’un plugin développé pour le logiciel Revit - utilisé par une large majorité des clients. Il suffira de le télécharger pour pouvoir accéder à la BIMothèque Atlantic.