EnerJMeeting, cap sur le bâtiment 2050

EnerJMeeting, cap sur le bâtiment 2050

Cette édition d’EnerJmeeting, journée de l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment, a logiquement placé la prochaine RE2020 au cœur de son programme. Retour sur les grandes annonces réglementaires de ce forum, auquel a participé Atlantic.

Plus de 2000 participants étaient réunis ce jeudi 6 février au Palais Brongniart, à Paris. Décideurs et prescripteurs se sont rencontrés, cette année encore, afin d’échanger sur l’efficacité énergétique mais également sur la prochaine réglementation environnementale qui s’est logiquement imposée comme le fil rouge de l’événement. Et pour cause : la RE2020, dont la mise en application est prévue le 1er janvier 2021, marquera un tournant majeur dans le secteur de la construction neuve en intégrant le calcul carbone à son référentiel. La nécessité de la transition énergétique et d’une prise de conscience environnementale a été rappelée en début de matinée par Valérie Masson-Delmotte, co-présidente du groupe 1 au GIEC et paléoclimatologue. Pour contenir le réchauffement climatique à +1,5°C, l’objectif est d’atteindre le « net zéro carbone en 2050 ».

RE2020 : un calendrier clarifié

La réglementation environnementale RE2020, qui succèdera à l’actuelle RT2012, intègrera la performance environnementale en cycle de vie et les émissions de carbone du bâtiment. Une véritable nouveauté dans le secteur, préparée par l’expérimentation du label E+C-, lancé en 2016. Selon Emmanuel Acchiardi, Sous-directeur de la qualité et du développement durable dans la construction au ministère de la transition écologique et solidaire, 2020 sera marquée par plusieurs étapes. « Actuellement, nous sommes en phase de simulation pour tester plusieurs indicateurs et niveaux de performance, avant une phase de concertation au printemps. » La publication des textes réglementaires à l’automne prochain a été confirmée. Quant à l’entrée en vigueur début 2021, « elle pourra être progressive ». De fait, comme l’a souligné Frank Hovorka (Fédération des Promoteurs Immobiliers), « après avoir appris à maîtriser la notion d’énergie primaire il y a vingt ans, les maîtres d’ouvrage vont devoir apprendre à maîtriser les calculs carbone. » La formation des professionnels du secteur, en un temps court, sera ainsi un enjeu majeur. Christophe Boucaux (LCA-FFB) l’a précisé : « Nous savons construire des bâtiments RE2020, la question est maintenant de les généraliser. »

   

Atlantic, des solutions performantes et globales
   

Acteur majeur du confort thermique en France, Atlantic était présent à EnerJMeeting. Le Groupe présentait ses solutions combinées pour les marchés du collectif et tertiaire en matière de chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation réversible et traitement de l’air. Des solutions multi-énergies et innovantes qui constituent une offre complète pour ces chantiers spécifiques. Comme l’ont indiqué l’ensemble des intervenants, le grand défi du bâtiment de demain sera d’intégrer des matériaux et équipements à la fois performants et économes en énergie. Les produits Atlantic, en accord avec les exigences des constructions labellisées HQE et BREEAM notamment, s’inscrivent pleinement dans cette évolution.

  

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu